Un peu d'histoire

Octobre 2015

Je m’appelle Rosanne, j’ai 22 ans, et je viens d’obtenir mon Master 2 en Ressources Humaines. Après une année très compliquée sur tous les plans, je quitte l’entreprise où j’ai effectué mon alternance durant deux ans, épuisée, vidée. Je n’ai envie de rien. Uniquement d’être entourée de mes proches, et de me reposer. Ce que je fais.

Fin novembre 2015

Ma petite flamme de vie se réveille enfin, je commence à sentir l’Envie. L’Envie de remettre un peu d’ordre dans ma vie, de m’intéresser à de nouvelles choses, de démarrer une activité physique pour me prendre en main. J’instaure alors ce que j’appellerai ma routine de chômeuse : me lever à 8h, faire une séance de renforcement musculaire chez moi via YouTube (merci Gym direct), me laver, faire ma recherche d’emploi, déjeuner etc. A peine un mois plus tard, mes courbatures et moi, on a envie de prendre l’air. On n’a jamais compris après quoi Papa courrait -encore moins lors de ses marathons-, et on n’a jamais aimé ça de toute façon car notre petit cœur nous faisait bien comprendre que le cardio c’était pas son truc. Mais pourtant, fin décembre, on a envie de sortir et d’améliorer sa santé, en courant. Alors on ajoute à sa routine de chômeuse 3 petites séances de run, alternant marche et course pour éviter de voir -et d’être- rouge.

Mars 2016

Je m’appelle toujours Rosanne, j’ai désormais 23 ans et je suis heureuse car ces 5 mois de chômage m’ont fait un bien fou, je me suis relevée, et je démarre un job que je n’aurai osé imaginer à ma sortie d’études : un poste de Chargée de Mission Handicap et formation en CDD avec CDI à l’issue, au sein d’une organisation professionnelle dans le secteur du logement social. Des valeurs à défendre qui me sont chères, dans un secteur où le sens n’est pas une question pour moi, des missions passionnantes, responsabilisantes, au sein d’une équipe où je me sens tout de suite intégrée. Je suis heureuse, la roue a tourné, et ma vie me semble plutôt bien rouler : un super job, un appartement avec mon copain avec qui j’ai des projets que je pensais partager, et une passion pour la course à pied qui me permet de me canaliser.

Août 2019

Je m’appelle toujours Rosanne (bonne nouvelle ! ). J’ai quitté mon job après 3 ans et demi de réel épanouissement professionnel, et je suis de retour sur les bancs de l’école (et de muscu) pour obtenir dans un an le diplôme de coach sportif, et avoir toutes les cordes à mon arc pour faire ce que j’aime. J’ai déménagé, je suis bien entourée. Et je suis vraiment heureuse.

Que s’est-il passé entre tout cela ?!

Mon premier 10km officiel, un véritable déclic personnel. Un élément déclencheur, que je nommerai « la crise d’angoisse du CDI« , suivi d’une profonde une remise en question, intense, longue, de tout ce que j’avais construit depuis 24 ans, en cherchant à comprendre pourquoi, comment. Une période de brouillard qui aura duré pas moins de 6 mois, puis, une vision plus claire de ce que je souhaitais vivre, vraiment. Une séparation, l’impression d’avoir eu une seconde naissance à 25 ans. De petites actions étalées dans le temps pour préparer ce gros changement, des moments de doute, suivis de certitudes plus intenses encore, me faisant passer de déboussolée, à pleinement alignée.

Ce blog, je le lance pour deux raisons.

La première, c’est que cette année transitoire est une étape importante pour moi avant de pouvoir être enfin libre, et je ressens le besoin d’écrire, pour la traverser. De mettre des mots, sur ce que je ressens.

La deuxième, c’est que mon souhait le plus cher est que le plus de personnes ressentent ce profond sentiment d’alignement, celui qui nous fait comprendre qu’on vit la meilleure version de sa vie. Et pour cela le partage d’expérience est un outil précieux. Car si les outils et la théorie sont indispensables, rien n’est plus efficace que d’avoir des preuves qu’ils fonctionnent. Si certains y arrivent … alors pourquoi pas nous ?

Nous sommes responsables de notre propre bonheur.

Nous avons toujours le choix. Celui de choisir, plutôt que subir. Ce n’est pas simple pour autant, j’en ai conscience. Et attention, je ne parle pas forcément de tout plaquer pour changer de vie. Il suffit parfois seulement de remettre de la conscience sur nos choix, pour ne plus avoir l’impression qu’on est en pilote automatique et se réapproprier enfin sa vie.

Si le partage de mon histoire peut créer ne serait-ce qu’un tout petit déclic chez une, peut-être deux personnes, alors ce blog aura valu la peine d’être lancé. Car s’il y a bien quelque chose dont je suis sûre aujourd’hui, c’est que ce processus est contagieux. Lorsque l’on remet de la conscience sur sa vie, ça se sent, on le reflète, on l’incarne et inconsciemment cela « contamine » naturellement l’entourage, proche ou plus lointain.

C’est donc dans cette optique que je vous partagerai ici les étapes qui m’amèneront, je l’espère, à décrocher mon diplôme dans un an, mais également à travers ça mes réflexions, les outils qui m’ont aidés et m’aident encore aujourd’hui, et peut-être des choses que je n’imagine pas encore en écrivant ces quelques -nombreuses- lignes d’introduction …

En espérant que cela vous inspirera à remettre de la conscience sur votre vie ~

Sincèrement, R.