Diviser sa journée en segments d’intention

Aujourd’hui je vous propose de découvrir le concept des segments d’intention. Un outil mental qui permet de passer d’un temps de vie à un autre de la meilleure des façons, découvert auprès de Clotilde Dusoulier via son podcast Change ma vie.

🛠 Un outil pour m’aider à mener à bien mes différents projets

Plus j’avance dans ce qui devient ma nouvelle vie, et plus je comprends que j’ai besoin d’avoir plusieurs projets différents les uns des autres pour m’épanouir. Comme je l’expliquais dans plusieurs articles, j’ai besoin que mon arbre ait plusieurs racines pour éviter la surchauffe. Je fonctionne à la passion, et si je ne répartis pas mon énergie entre différents projets, c’est le burn-out quasi assuré.

Cette année je l’ai bien compris, et pour éviter de me lever/manger/marcher/rêver BPEJPS à n’en plus pouvoir, j’alterne donc mon temps entre ma formation, mon activité de babycoach en salle, les révisions, 50 Nuances de sport, « Chroniques d’un changement de vie » le blog, CCV Le podcast, mes entraînements, et du temps avec mes proches (famille et amis).Je précise qu’il s’agit de mon mode de fonctionnement, aujourd’hui. Il n’est pas universel ou mieux qu’un autre, et je ne suis pas sûre qu’il sera le mien toute ma vie, mais pour le moment c’est le cas.

Ce que je m’apprête à vous partager, c’est un outil mental que j’utilise pour me permettre de passer d’un sujet à l’autre de façon rapide, mais surtout efficace. Autrement dit : Pour être à 200% dans ce que je fais, sans être polluée par ce que je viens de faire avant, ou ce que je m’apprête à faire après. Un outil qui, bien que je ne l’utilise pas de façon systématique dans ce cas comme ça peut l’être pour ma vie pro, permet plus largement de passer d’un temps de vie à un autre (ex : la journée au travail/la soirée en famille) ou d’un rôle à un autre (la casquette professionnelle, celle de partenaire dans un couple, celle de parent …) en donnant l’intention nécessaire pour que cette nouvelle phase de notre journée se déroule pour le mieux : Il s’agit des segments d’intention.

❔ Les segments d’intenkôa ?

Lorsque j’ai découvert ce concept dans l’épisode 29 de l’excellent podcast Change ma vie (que je vous conseillais d’ailleurs déjà ici), ce fût presque une révélation. Je ne le connaissais absolument pas, et il m’est apparu comme l’une des clés pour me permettre d’être plus ancrée dans l’instant présent, et être ainsi plus efficace dans les tâches que j’entreprends.

➡ Exemple

Pour en illustrer le principe, Clotilde prend l’exemple de la fin de journée : Lorsque nous rentrons du travail et que nous nous apprêtons à retrouver notre conjoint.e, famille, nous sommes parfois (souvent) encore dans l’état d’esprit précédent, celui de notre vie professionnelle. Il faut un certain temps pour que l’on change d’ambiance, et que l’on soit pleinement dans cette nouvelle phase de notre journée. Il est d’ailleurs fréquent que l’on raconte alors ce que l’on a vécu au cours des dernières heures, empreint d’une émotion encore vive. Rien de plus normal, et quel est le problème me direz-vous ? Il n’y en a aucun, sauf lorsque cela nous maintient dans un état de stress, de contrariété, d’irritabilité voire d’hyperactivité alors que l’on aimerait simplement profiter de ce moment tant attendu tout au long de notre journée. C’est également valable dans l’autre sens : Lorsque l’on arrive le matin au travail et que l’on est encore sous le coup de la nervosité post-transports, ou de votre matinée à courir après vos enfants pour qu’ils soient à l’heure à l’école … Bref, tous ces moments où les temps de vie sont concrètement différents (↔ les différents segments de notre journée), mais où notre mental peine à changer de mode.

👉Concrètement, en quoi ça consiste ?

Pour favoriser l’état mental approprié au nouveau segment qui va suivre, Clotilde suggère* de prendre un instant pour placer une intention dans ce que l’on s’apprête à faire. Cela consiste à se poser quelques secondes et à se dire par exemple « OK, ma journée professionnelle est terminée. Je m’apprête à entrer dans un nouveau segment de ma journée, celle où je retrouve ma famille. Comment je souhaite aborder cette nouvelle phase ? Quelle intention je souhaite poser ? Ais-je envie de passer un bon moment ? Plutôt dynamisant, ou reposant ? Ais-je envie que l’on sorte s’aérer ? Que l’on cuisine ensemble ? Que l’on se mette en mode cocooning devant une bonne série ? ».

*Elle s’appuie sur le travail d’Esther et Jerry Hicks. 

Une fois que l’on s’est posé ces questions, une bonne partie du job est fait : on se projette pleinement dans le moment qui va suivre, et on se met dans les meilleures dispositions pour que ce moment soit profitable pour nous, et pour notre entourage.

Dans un cadre professionnel, cela consiste à se demander ce que l’on souhaite voir se réaliser dans le segment suivant. Si je prends mon exemple :

  • Segment formation : Je place l’intention d’apprendre de nouvelles choses qui vont m’être utiles pour exercer mon métier ➡ Mon attention va être davantage focalisée et mon cerveau enregistre davantage les informations. 
  • Segment coach en salle de sport : Je place l’intention de faire passer un bon moment aux gens qui viennent à mes cours ➡ Ça me place dans un état d’esprit plus ouvert aux autres
  • Segment podcast : Je place l’intention de retranscrire au mieux le message de mes invités pour inspirer mes auditeur.rice.s ➡ Ça m’oblige à ne pas me laisser distraire lorsque je réalise le montage
  • Segment entrainement sportif : Je place l’intention d’être en bonne condition physique et de tout donner pour faire les meilleures performances ➡ Je ne pense donc pas à mes autres projets à ce moment là
  • Etc, etc. 

Pourquoi utiliser les segments d’intention ❓

  1. Pour remettre de la conscience sur notre vie
    • En utilisant les segments d’intention on remet du choix dans chacun de nos instants. Bien que nous n’ayons parfois aucune prise sur les éléments extérieurs, il ne tient qu’à nous de décider si nous acceptons ou non qu’ils nous polluent et détériorent le segment suivant. Nous pouvons choisir dans quel état mental nous souhaitons être, pour obtenir ce que nous voulons : passer du bon temps avec nos proches, réussir à mener à bien tel ou tel projet … et c’est un pouvoir dont nous aurions tord de nous passer, non ?
  2. Surtout qu’ils permettent également de renverser le cercle vicieux du mental pour en faire un cercle vertueux :
    • 👎Etat mental non-adapté (ex : irritabilité, agacement, état dissipé) ➡ Segment mal abordé ➡ Irritabilité de la part de notre entourage, concentration de mauvaise qualité … ➡ Segment gâché ➡ cercle vicieux enclenché
    • 👍 Intention placée dans le segment suivant ➡ état mental adapté (ex : ouverture à l’autre, concentration) ➡ attention focalisée dans l’instant ➡ moment de vie de qualité ➡ qualité de vie améliorée 🙂 

En début d’article j’utilisais l’image des racines de mon arbre. Chaque racine, qu’elle représente un projet ou bien l’une des casquettes que l’on porte durant notre journée, mérite qu’on y place une véritable attention.  Ce n’est pas car l’une des racines est abîmée que nous devons laisser les autres se dégrader.

S’occuper de chacune d’entre elles indépendamment maximise les chances de garder un tronc … en bonne santé 🌳

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s