La gratitude : comment dire « merci » peut transformer sa vie

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un outil qui a contribué à changer ma vie et qui la rend un peu plus belle chaque jour : la gratitude.

❔ La gratitude, qu’est-ce que c’est ?

La gratitude, c’est ce sentiment puissant d’être reconnaissant. Reconnaissant vis à vis d’une personne qui nous apporte quelque chose de positif dans notre journée, comme un.e ami.e qui nous réconforte, un.e collègue qui nous remercie sincèrement pour notre travail, une personne qui va nous tenir le portique dans le métro et nous sourire …

Si certaines définitions s’arrêtent à cet aspect de la gratitude, d’autres vont jusqu’à élargir son spectre en y intégrant tous les aspects positifs de la vie. On peut ainsi éprouver de la gratitude pour le lever du soleil qu’on a eu la chance d’observer aujourd’hui, pour le fait d’être en bonne santé, de faire un métier qui nous plait, d’avoir passé un moment de qualité … Bref, pour à peu près tout ce qui nous rend semble parfois tellement évident qu’on en oublie l’importance.

Je vous parle beaucoup de l’importance de remettre de la conscience sur sa vie pour se la réapproprier et éviter qu’elle ne nous file entre les mains. Nous pouvons être beaucoup plus heureux sans forcément opérer de grands changements. Remettre de la conscience dans notre quotidien c’est LA première étape qui permet de se réapproprier sa vie, et parfois elle se suffit à elle-même ! La gratitude est à ce titre un outil formidable, car elle nous invite à réaliser que la vie nous offre déjà de très belles choses que l’on ne savoure pas toujours à leur juste valeur.

➕ Les bienfaits de la gratitude

Lorsque l’on prend le temps d’éprouver de la gratitude, sur le moment on peut ressentir ce que j’appelle les bouffées de bonheur. Cette sensation de chaleur dans le corps, que vous avez certainement déjà expérimentée à l’occasion d’un coucher de soleil observé un soir, ou bien lorsque vous avez passé un moment de bonheur simple avec quelqu’un que vous aimez par exemple. Un sentiment profond de reconnaissance d’être connecté à quelqu’un qui vous apporte du positif, ou de vivre un moment magique que vous savourez pleinement pour ce qu’il est. Et bien lorsque l’on pratique la gratitude et que l’on prend le temps de réaliser que l’on a de la chance d’avoir une famille en or, des amis qui sont là pour nous, d’avoir vu un paysage incroyable … c’est sensation de bonheur intense apparaît.

C’est d’autant plus important de prendre ce temps que les pensées dites négatives ont beaucoup plus de poids que les pensées dites positives : On dit souvent qu’il faut 3 pensées positives pour contrer une pensée négative. Et c’est assez simple de le réaliser. Si je vous dis que j’admire votre travail mais qu‘ aujourd’hui vous sembliez moins percutant, votre cerveau va immédiatement retenir la partie plus négative de la phrase, et amoindrir la première. A contrario, si je vous dis que j’admire votre travail, que vous êtes très expérimenté, que j’aimerais beaucoup vous avoir comme mentor, mais qu’aujourd’hui vous sembliez moins percutant, cela semble étrangement plus équilibré.

Autre exemple : Lorsque vous rentrez le soir et que vous racontez votre journée à votre conjoint.e ou à toute autre personne de votre entourage. Si la journée a été classique, vous vous souviendrez davantage des choses plus ou moins négatives qui se sont déroulées, et c’est ce que vous partagerez certainement le plus naturellement. Pourtant, dans ce que vous considérez comme classique, habituel, il y a forcément du positif : vous avez pris un café avec votre collègue préféré.e, vous avez écouté votre playlist préférée sur le trajet, peut-être simplement faisait-il beau dehors. Un exemple concret issu de ma précédente expérience professionnelle : tous les matins je prenais la ligne 6 de Montparnasse à Etoile. Tous les matins je voyais la Tour Eiffel. Tous les matins 90% des passagers avaient l’air totalement blasé en passant sur le pont Bir-Hakeim. Les 10% restants étaient émerveillés de voir la lumière du jour éclairer ce monument unique. Dans ces 10% il y a les touristes, et les quelques personnes qui réalisent la chance qu’elles ont de voir ça chaque matin. La gratitude permet de remettre de la conscience sur toutes ces petites choses, et contrer l’adage On s’habitue à tout.

Si tout cela nous fait du bien, c’est car il se passe véritablement des choses dans notre petit corps quand on éprouve de la gratitude. C’est prouvé, physiologiquement cela génère la production de certains neurotransmetteurs, communément appelés « hormones du bonheur« , que sont la sérotonine et la dopamine !

A moyen/long terme, tout comme pour la méditation dont je parle ici cette pratique se transpose en temps réel. On savoure ainsi le moment vécu en ayant conscience qu’il est unique, beau, simplement. On est reconnaissant pour ce bienfaiteur ou cette bienfaitrice qui nous a apporté de la considération, on le lui montre, on le/la remercie, et on génère chez lui également la production de ces hormones du bonheur. On peut ainsi rendre le monde plus beau juste en le regardant différemment … pas mal, non ?

➡ Pratiquer la gratitude

📓 Ecrire dans un carnet

Si vous vous intéressez au sujet, vous entendrez souvent que ceux qui pratiquent la gratitude ont un carnet qu’ils dédient à cela. C’est aujourd’hui mon cas. Chaque soir, environ 15 minutes avant d’aller me coucher je prends le temps de me poser et de me repasser le fil de ma journée en notant toutes ces petites choses qui ont fait de cette journée une belle journée, en commençant par : Ce soir, j’éprouve de la gratitude pour/je suis reconnaissante pour … Ça va ensuite du petit mot d’un.e. adhérent.e à la fin d’un cours, au fait de ne pas avoir eu de problèmes dans les transports aujourd’hui (en cette période de grèves ce n’est pas neutre je vous assure), au soleil que j’ai vu se lever sur la route pour aller travailler, au fait que mes ami.e.s aient vécu des choses positives et me l’aient partagé, comme ce fut le cas hier pour l’un de mes amis qui a obtenu un accueil favorable à sa demande de rupture conventionnelle pour lancer sa propre activité … Bref, la liste pourrait être longue, et c’est tant mieux :).

Même avec de l’entrainement je me surprends encore aujourd’hui à réaliser qu’une fois ma journée passée j’avais oublié ces tous petits kiffs du jour qui pourtant méritent que je m’en rappelle. Le fait de l’écrire dans un carnet permet de réaliser au fur et à mesure qu’il se noircit que la vie est simplement belle en fait !

Pour débuter, on peut se mettre un cadre en décidant de noter 3 choses positives par jour par exemple. Il faut qu’elles soient suffisamment précises pour que cela fonctionne. Au fur et à mesure de la pratique, la liste pourra s’allonger facilement, et le regard changera tout aussi naturellement.

📱Utiliser une application

J’ai découvert cette pratique il y a 3 ans en installant une application sur mon smartphone : Smylife – Le bonheur au quotidien. Elle m’invitait chaque jour à écrire dans une colonne les aspects négatifs de ma journée, et dans une autre les aspects positifs.

Le fait d’écrire les aspects négatifs est une première étape intéressante lorsque l’on débute et que l’on a l’impression que c’est un peu bisounours tout ça. Pour ma part, ça m’a permis de réaliser à quel point mon cerveau focalisait sur le négatif car cette colonne se remplissait beaucoup plus rapidement. Et, une fois que j’arrivais sur la colonne des aspects +, je réalisais à quel point cela me demandait un effort pour ressortir le positif de ma journée. Je terminais donc par cette colonne (comme probablement beaucoup de gens), et je terminais l’exercice en me disant « Ah bah quand même, cette journée n’a pas été aussi pourrie que ça finalement 🙂 ».

Cet exercice peut également être pratiqué sur carnet. L’avantage de l’application, c’est son côté pratique et mobile bien sûr. Pour débuter c’est aussi un bon guide, car avec les alertes ça nous aide à prendre l’habitude.

💦 La douche de gratitude

Dans son livre Journal intime d’un touriste du bonheur, Jonathan Lehmann explique que s’il n’a pas toujours le temps d’écrire dans son carnet de gratitude, il y a une chose à laquelle il ne déroge pas : la douche de gratitude.

Le principe : A chaque fois qu’il rentre dans sa douche, le temps que l’eau chauffe il fait le point sur les aspects de sa vie pour lesquels il éprouve de la gratitude et les dit à voix haute.

L’idée qu’il énonce c’est qu’il n’est pas nécessaire d’ajouter un temps dans sa journée pour pratiquer la gratitude. C’est souvent un frein lorsque l’on débute : le temps. Alors autant utiliser des moments déjà existants pour intégrer cette habitude qui peut vraiment changer la vie ;).

🙏 Aujourd’hui, je suis pleine de gratitude pour …

  • Mes proches dont le soutien sans faille me porte
  • Ma classe, dont l’ambiance et l’entraide me font apprécier cette année de formation intense
  • Le fait que mes projets (CCV et 50NDS) vous apporte, et que vous soyez de plus en plus nombreux à me le témoigner
  • Le fait de me sentir alignée et d’avancer sur mon chemin.

Et vous, pour qui/pour quoi êtes-vous reconnaissant aujourd’hui ? 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s